Accueil  > articles  > le retable des dix mille martyrs  > je regrette ma ville
Dernière mise à jour :
vendredi 4 avril 2014
Statistiques éditoriales :
164 Articles
Aucune brève
26 Sites Web
272 auteurs

Statistiques des visites :
88 aujourd'hui
92 hier
917285 depuis le début
Je regrette ma ville enregistrer pdf {id_article}
vendredi 23 mai 2008
par PERHIRIN Georges
Nombre de visites : 3068


Réflexions d’un ancien Brestois exilé, avec la nostalgie de sa ville.
Ancien Roi de la platine (Boum et super Boum). L’animation c’est son Rayon.

Tu sais que tu es Brestois si ...
- Tu utilises des tonnes d’expression incompréhensibles lorsque tu quittes le Finistère.

- Qu’importe où tu ailles, on te charrie sur le climat supposé de ta ville. Pourtant, au dernier classement du Point, Brest est 16ème au TOP100 des villes les plus agréables à vivre en France.

- Le défi brestois, unique en Europe, tu ne le respectes jamais. Ou bien seulement en milieu de semaine.
- Quand tu vas à la plage tu ne dis pas « je vais à la plage » mais « je vais à QUELLE plage ??? »

- Quand on te dit que Rennes est la capitale de la Bretagne, tu souris.

- On te bassine depuis des années sur l’ouverture d’un IKEA à Rennes, sauf qu’il est déjà ouvert à Brest

- Quand tu pars faire de la voile, tu passes jamais le Goulet.

- Pour toi Clémenceau, Charles de Gaulle et Jeanne d’Arc sont aussi autre chose que des personnages historiques.

- Tu ne dis pas Saint Renan mais Ser’nan.

- Pour toi partir en vacances dans le Sud, c’est en dessous Le Faou.

- Pour toi, même les 22, 56 et 35 sont des touristes.

- Quand tu es exilé, tu penses tous les jours à revenir à Brest.

- Lorsque tu arrives dans une nouvelle ville, la première chose que tu fais est de repérer un bistrot.

- Tu as déjà insulté Evelyne Dhéliat lorsqu’elle reste coincée devant nos températures pour le lendemain.

- Tu te dis que la scène du déluge de « Bienvenue chez les chtis », tu l’as vécue souvent en venant de Nantes et en passant au panneau « Finistère ».

- Tu râles après le tramway, le multiplexe au centre-ville à l’architecture « étonnante », les ronds- points... mais qu’au fond de toi même tu t’en tapes un peu, ça fait un sujet de discussion. T’es même fier d’avoir une ville atypique.

- Après une heure du mat’ tu n’as le choix qu’entre l’arizo, le baroom, l’Ayers, le Pamplemousse pour éviter une descente en boite ...

- T’es pas étonné de voir 20 000 personnes faire la teuf tous les jeudis de l’été au port pour les Jeudis Du Port, même si tu dis que la prog’ est pourrie et que t’y vas quand même pour picoler.

- Tous les vendredis d’été, tu vas au boulot avec la tête dans le cul à cause de ce même Jeudi Du Port.

- Tu rajoutes « koa » à la fin de toutes tes phrases.

- Tu dis qu’il fait beau quand le ciel est gris

- T’es sorti la veille et que t’as pas picolé, ben ... t’es pas sorti.

- Quand pour toi une petite bruine est une tempête pour un rennais.

- Quand tu vas dans une crêperie il n’y a pas de galettes sur la carte.

- Un raisin, pour toi ce n’est pas un fruit.

- Te balader bouteille à la main devant les flics de jour ou de nuit, c’est un phénomène normal. Tu ne comprends pas d’ailleurs que tu puisses te faire embarquer dans d’autres villes.

- Le Jeudi soir, il t’es arrivé de participer aux mythique courses de poubelle Place de La Liberté.

- Quand tu invites un non-autochtone à boire un coup « au Port De », il te répond ’Oui ! Mais quel port ?"

- Le seul « Stade » en France, c’est le Stade Brestois.

- Les mots qui se terminent par « able », tu les finis en « ap’ ». Incroyap’

- Tu calcules l’alcoolémie que tu auras dans ta soirée avec comme unité de référence la bière.

- Tu fais la différence entre « rive-droite » et « bresss’ même ».

- Tu sais que ta ville accueille plusieurs centaines de milliers de touristes cet été avec le Grand Départ du Tour de France, et une semaine plus tard « Brest 2008 ».

- Les bateaux à Brest 2008, et plus généralement la voile, tu t’en tapes un peu ...

- Tu as déjà expliqué des dizaines de fois à des non-brestois que les perturbations vont d’Ouest en Est, et que c’est donc normal que la Bretagne soit toujours la première touchée par la flotte.

- Tu sais que ton centre-ville est unique en France, puisqu’il s’étire sur deux grandes rues de deux kilomètres de long. Assez surprenant pour le touriste !

- Il ne t’est jamais venu à l’idée d’être fan d’un autre club de football breton. Brest, c’est Brest !

- En vacances tu galères à trouver le beurre salé.

- La scène de la cuite de « Bienvenue chez les chtis » t’as fait moyennement marrer, puisque tu vois ça dans les rues tous les week-ends.

- Tu bats tout le monde au Caps.

- T’as déjà fait le tour complet de Pen-ar-Chleuz de peur qu’un gus te rentre dedans.

- Tu connais plus d’une personne qui a déjà passé la nuit dans un arrêt de bus.

- L’aéroport International de Brest, il est à BREST-GUIPAVAS !

- Tu vis dans la plus belle rade du monde, mais que le seul stage de voile que tu ambitionnes, c’est celui de Ty-Colo.

- Tu dois expliquer aux sud-finistériens qu’entre Brest et Quimper, il n’y a pas 10 degré de différence en été. 1 ou 2, pas plus.

- Quand il fait plus de 18°c, tu ne peux pas t’empêcher de t’exclamer « K’es’ y fait chaud hein ?! »

- Tu as déjà vu Kersauson ailleurs qu’à la télé, accessoirement au bistrot.

- Tu crois reconnaître tes collègues tous les lundis matins dans les faits divers insolites.

- Justement, tu utilises le terme « collègue » pour désigner tes potes, tes amis. Ca peut étonner ailleurs !

- Pour toi, le Pénalty, ce n’est pas qu’au football, c’est aussi un troquet.

- Tu fais souvent tes courses chez Marche +, ou plus tard chez Aziz, parce que la cuite s’est officialisée un peu tard !

- Pour toi Lambé, c’est un quartier comme un autre et tu te moques des touristes qui veulent aller à « Lambé An Dro ».

- Comme Miossec, Tiersen, Le Bolloch, Matmatah, Kerzauson, plus chauvin que toi, y’a pas.

- Tu critiques à longueur de temps les autres villes bretonnes mais en vacances tu fais fièrement flotter ton Gwenn ha du.

- T’as au moins 3 potes à chaque soirée qui sont en pleine « embrouille de raisin ».

- A la question ’D’où viens-tu ? " Tu réponds toujours « Bresss même et tôa ??? »

- T’es fier d’Océanopolis, première attraction touristique de la région, mais en fait à bien y réfléchir ça fait quelques années que t’y as pas mis les pieds. Pareil pour la musée de la marine :)

- Pour toi, tous les 22 sont des Guingampais.

- Tu sais que l’expression « Tonnerre de Brest » n’a rien à voir avec la météo

- Tu n’as jamais de soirée « prévue » pour le week-end, puisque inévitablement y’en aura une, ou deux. Ou trois.

- Pour toi, Jean Jaurès, c’est surtout une rue.

- Franck Ribéry, c’est avant tout un ancien joueur de Brest
- Les arrivés des Tour du Monde à la voile en équipage et en solitaire se font dans ta ville, mais pour toi le Tour du Monde c’est surtout un bar !

- Ca ne te vient même pas à l’idée d’utiliser un parapluie.

- Quand tu vas à « Strasbourg », tu ne fais pas plus de 3 kilomètres.

- Tu sais que La Carène, ce n’est pas un Blockhaus !

- Ca te coûte moins cher d’aller en avion à Londres qu’en train à Rennes.

- T’es nostalgique des concerts Ricard géants Place Liberté. Merci la mairie...

- Il t’est plusieurs fois arrivé de te rendre aux Jeudis Du Port sans voir la mer.

- Tu dis que tu vas au maille, tu vas faire de l’essence, tu tailles en piste, tu liches, t’es prop’ ...

- Tu détestes le prétendu brestois qui dénigre sa ville, à peine a-t-il mis les pieds dans une autre ville.

- Tu vas prendre des mousses au Marché + en polaire/survêt’ à pressions/chaussons.

- Tu sais que le vrai nom de Jean Claude Convenant, c’est Yvan Le Bolloch.

- Tu as déjà flippé de la Dame Blanche en passant sur le pont de Plougastel.

- Tu as déjà insulté un(e) présentateur (trice) météo qui se sentait obligé(e) de rajouter TOUJOURS à la phrase « Et le minimum demain après-midi TOUJOURS pour Brest avec XX degrés »

- Tu connais au minimum 5 personnes qui bossent ou on bossé à l’Arsouille / Marine Nationale

- Ton père te parle encore de Drago Vabec et Roberto Cabanas comme si c’était hier.

- Pour toi des vents à 110km/h, ce n’est pas une tempête, tout au plus un « coup de zef ».

- Lors de la prise d’otage du voilier « Le Ponant », tu t’es demandé si c’était un bateau de ta ville.

- Tu parles souvent d’orgie, mais ça n’a souvent rien de sexuel.

- Tu connais tous les ribins pour éviter les contrôles binious ...

- Tu tailles quand ça part en distribil’ car y risque d’y avoir du reuz’

 


    9 Messages

    • Je regrette ma ville 25 mai 2008 14:24, par dinkys

      BJ à toi george
      j’ais aimer ta letre avec beaucoup d’humour & beaucoup de nostalegie tu raconte ca avec plaisir & je pence que tu devrais sortir un livre ca vos vraiment la peine sur ce je te souhaite bien plaisir dans tes prochaine letre

      • Je regrette ma ville 29 mai 2008 12:11

        merci Georges.
        Moi aussi je regrette MA Ville et le Bouguen Ouest.
        Danièle Castel-Guyomarc’h

    • Je regrette ma ville 8 juillet 2008 01:11, par Nestor One

      Désolé,mais,je ne suis pas un nostalgique de ma ville.
      La lettre notre ami est très parlante et je ne réfuterai aucun de ses termes,ils sont typiquement du cru !

      Brestois exilé dans l’Est depuis 35ans,J’ai acquis de nouvelles moeurs et lors d’une récente visite à BREST,le spectacle d’individus ivres sur la voie publique, tôt le matin(9heures)m’a procuré une certaine gêne.

      Dans l’Est,on peut se « pinter » la gueule chez soi,mais dans la rue on se doit d’être « clean ».

      D’ailleurs,je me dit que si j’étais resté en Bretagne,je serai mort d’une « cireuse » du foie à 4O ans !

      • Je regrette ma ville 30 octobre 2008 11:13, par jacky de kerourien

        C’ est désolant d’entendre des propos de la sorte.Lequel d’entre nous peut-il se vanter de n’avoir jamais tiré une piste.Vous meme peut-etre monsieur le moralisateur ?Je n’ais pas le plaisir de connaitre l’est mais vous avait bien fait d’y aller.Pourquoi retournez vous a Brest si les individus ivres vous degoutent à ce point,vous ont il agresses ?Dans l’est on se pinte la gueule chez soi,ici on n’ à pas peur de se montrer c’est plus franc !.Personellement je ne bois pas,mais laissez les jeunes s’amuser et se vider la tete.Quels sont les nouvels moeurs dont vous parlez,avez vous viré votre cuti ?Si vous etiez resté en Bretagne vous seriez mort dites vous !C’est donc probablement parce que vous aussi avez des faiblesses vis a vis de la liche.Bon sejour dans l’est,et restez y !!!sans rancunne.

        • Je regrette ma ville 30 octobre 2008 11:25, par jacky de kerourien

          Mon message est evidemment en reponse a nestor one car moi aussi j’aime ma ville.

        • Je regrette ma ville 30 mars 2009 23:41, par Nestor One

          @ Jacky de kérourien

          Désolé de vous avoir choqué,mais,je réitère mes propos sur
          l’impression ressentie lors de mon dernier passage à Brest
          en 2003.Néanmoins,je préfère le Brest virtuel avec « Street
          views » de Google où j’arpente les rues de mon quartier,des
          Quatre Moulins à St Pierre en faisant un détour par Recouvrance.J’y passe des après-midi entiers à redécouvrir
          les lieux de ma jeunesse qui ont bien changé,notamment,derrière Kerbonne,qui était notre terrain de jeu favori.J’habitais à 100 mètres du cinéma Olympia et j’ai fréquenté la garderie d’été du « Patro » des 4 moulins dont Mme Charlotte Le Gouill était la responsable.

          J’ai vieilli et j’ai mûri et ce qui était acceptable, il y a un demi-siècle n’est plus tolérable aujourd’hui dans une
          ville qui se veut évoluée et moderne.

    • Je regrette ma ville 23 janvier 2009 22:48, par juliette

      tres joliment dit moi aussi j’ai quittée ma ville de Brest pour le travail mais les vacanes je retrouvais ma bretagne et quand je franchissais le panneau Finistere je donnais un coup de claxon et je me reservait une journee pour la ville ou je suis nee et ou j’ai connus mes plus beaux jours.laisser parler les « anti bretagne » ils ne savent pas ce qui est beau et ne connaissent pas par ou sont passees les « ti zeff » quand la guerre leur a tout brisé, mais pas la force de reconstruire et d’aimer leur pays merci a toi

      • Je regrette ma ville 4 février 2009 21:35, par Valparaiso

        Bonsoir,
        Natif du Pas de Calais, j’ai fait plus de 35 ans de service dans la marine. Ma femme est native de Brest, et je me trouve bien dans cette ville chargée d’histoire, avec un environnement que beaucoup de gens nous envient.
        Le commentaire de « Nestor one » n’a aucun intérêt, sauf de nous faire réagir. Des gens bourrés en ville de bonne heure, j’en ai vu dans toutes les régions de France et ce n’est certainement pas réservé à la Bretagne.
        Pour tenir de tels raisonnement il faut avoir de sérieux problèmes et surtout ne plus revenir ici.

    • Je regrette ma ville 26 janvier 2014 19:12, par brigitte guenegues

      moi aussi, j’ai quitté ma ville pendant41ans. toutes les vacances, nous revenions...quel bonheur !!!
      Maintenant c’est la retraite près de Brest ;j’y viens souvent
      je redécouvre ma ville. quand je rentre chez moi, je me sens
      bien car j’ai respiré l’air brestois semblable à aucun autre.

      Merci de m’avoir fait rire en vous lisant.
      Et pis que ceux qui ne se plaisent pas chez nous, retournent
      chez eux
      Kenavo